Lettre ouverte
Lettre aux candidats aux élections municipales 2020 d'Hyères
Par CIL Godillot

Hyères le, 06 Mars 2020

 

Mesdames, Messieurs,

Le CIL du quartier Godillot souhaite vous présenter les préoccupations les plus pressantes et importantes qui gênent, inquiètent et exaspèrent au quotidien les résidents du quartier et les Hyérois plus généralement. Les autres préoccupations sont déjà connues des services municipaux.

1 - Circulation routière, pollutions et nuisances sonores

La saturation du trafic sur tous les axes d'entrée dans la ville est une réalité relevée dans le SCoT. Cette situation est en aggravation constante avec des  perspectives pessimistes dues à l'accroissement significatif des constructions à Hyères, mais aussi à La Londe. (50 000 véhicules/jour aux entrées Est et Ouest de Hyères cf. Rapport de Présentation SCoT PM 1/2 page 46)

Nous demandons, à l'instar des agglomérations de Marseille, Aix-en-Provence et Nice qui ont élargi les zones de vitesse limitée, une réduction de la vitesse à 70 km/h entre le rond-point Henri Petit et l'échangeur de la Recense.

Cette demande a déjà été faite par le CIL et renouvelée depuis 2 ans avec le soutien du groupement des CIL. (Demande conforme au PDU page 17/18)

L'effet premier dans les agglomérations précitées est la fluidification du trafic avec pour conséquence une amélioration de la qualité de l'air et une réduction des nuisances sonores.

Parallèlement, nous demandons la réalisation d'un revêtement acoustique sur la voie Ritondale jusqu'à l'échangeur de la Recense, autre recommandation du PPBE de 2010.

Cette réduction du niveau de bruit est une nécessité précisée dans le SCoT. Elle pourrait permettre de réduire, voire supprimer les points noirs indiqués dans le PPBE et surtout, de préserver les futurs résidents de l'écoquartier de la Crestade.

2 – Pollution de l'air

Les résultats satisfaisants annoncés aujourd'hui sont liés à l'insuffisance des mesures.

La station fixe du Parc Hôtel, n'enregistre que les PM 10 et le CO2.
Les mesures effectuées par une station mobile entre 2005 et 2014 en bordure de l'A570 n'ont pas relevé de taux de CO2 hors normes au-delà de 50 m, cependant, des mesures sur les particules fines n'ont jamais été réalisées.

Depuis 2014, le trafic routier a considérablement augmenté et le projet d'Ecoquartier de la Crestade va exposer plusieurs centaines de résidents aux particules fines et extra-fines dont on connait aujourd'hui la dangerosité.
La "pandémie" de pollution atmosphérique réduit l'espérance de vie dans le monde de près de trois ans en moyenne, et provoque 8,8 millions de décès prématurés par an. "La pollution de l'air est un plus grand risque pour la santé publique que le tabagisme", déclare Jos Lelieveld de l'Institut Max Planck (Mayence, Allemagne) premier auteur de l'étude parue dans la revue de la Société européenne de cardiologie, Cardiovascular Research publiée le 3 mars 2020.

Nous demandons la mise en place d'une station de mesure de la pollution avec entre autres, PM 10, PM 2,5 et PUF à proximité du rond-point Henri-Petit.

3 – Incivilités

Malgré un large panel de lois permettant la répression, les incivilités de tous ordres ne cessent de croitre par manque de contrôle et de verbalisation :
Déjections canines, stationnement anarchique sur les trottoirs (2 qualifications, gênant ou dangereux), deux roues bruyants suite à des transformations non conformes et illégales, vitesse excessive des véhicules en agglomération, musique forte s'échappant de certains véhicules, propreté autour des containeurs de la voie publique.

Le CIL du quartier Godillot souhaite que des contrôles par thème soient régulièrement effectués dans les quartiers et pas seulement en centre-ville.

Par exemple, pendant une semaine, tous les jours, contrôle sonore des deux roues, puis, pendant un semaine, tous les jours, verbalisation des stationnements gênants et dangereux (cela n'a rien à voir avec la verbalisation des dépassements de temps des places payantes du centre-ville) et ainsi de suite de façon totalement aléatoire.

"A force de tout voir, l’on finit par tout supporter… A force de tout supporter, l’on finit par tout tolérer… A force de tout tolérer, l’on finit par tout accepter… A force de tout accepter, l’on finit par tout approuver !"
(Saint Augustin)

Pour ces différents points que nous vous demandons de bien vouloir prendre en considération, il faut noter :

1 – Qu'ils s'inscrivent dans les objectifs du SCoT.

"Objectif 3 : Promouvoir un cadre de vie de qualité .... en apaisant la ville, en veillant à la qualité des espaces publics, des paysages urbains et notamment ceux en entrées de ville, en diminuant les nuisances ….." (PADD du 04/12/2019 page 4) ;
"amélioration du cadre de vie quotidien des habitants, des actifs et des visiteurs." (PADD du 04/12/2019 page 8)

DIMINUER L’EXPOSITION AUX NUISANCES

Pour mettre en place les conditions d’un développement durable et préserver la santé publique, l’exposition aux nuisances doit être diminuée, qu’il s’agisse du bruit ou de la pollution atmosphérique. Le SCoT prévoit ainsi de mieux articuler la localisation de l’urbanisation, des transports, des équipements, commerces et services. C’est la cohérence globale du PADD qui induit une incidence positive sur la réduction à la source des nuisances.

A-Diminuer l’exposition aux nuisances sonores

Le SCoT vise à :

  • réduire à la source les nuisances sonores par une meilleure organisation urbaine et par la maîtrise du trafic automobile,
  • prendre les mesures d’accompagnement dans les projets d’aménagement qui permettent de réduire les nuisances sonores
  • favoriser l’application des objectifs définis par la Directive 2002/49/CE relative à l’évaluation et à la gestion des bruits dans l’environnement.


B-Réduire les émissions atmosphériques

Le SCoT Provence Méditerranée prend en compte les orientations du Plan de Déplacement Urbain de TPM, Le Schéma Régional Climat – Air – Energie (SRCAE) Le Plan de Protection de l’Atmosphère (PPA) de l’agglomération de Toulon. L’articulation du SCoT avec ces documents est décrite dans le rapport de présentation.

Par ailleurs, le SCoT, grâce aux stratégies choisies en matière d’organisation urbaine et de déplacements, assure la prévention et la réduction des émissions atmosphériques. (PADD du 04/12/2019 page 27)"
Ces objectifs  sont repris dans le DOO, document préscriptif du SCoT, en page 79.

Concernant les nuisances sonores, si besoin était de vous convaincre,  l'enquête sur "les Français et le son" publiée jeudi 16 janvier par Opinionway à l'occasion de la 17ème semaine nationale du son de l'Unesco du 20 janvier au 02 février 2020 révèle les principaux enseignements de l'étude :

90% déclarent que le bruit les rend plus agressifs et 86% que cela leur fait accepter plus difficilement la vie en collectivité.

72% d’entre eux pensent tomber plus souvent malades dans de mauvaises conditions sonores,

87% des personnes interrogées considèrent aujourd’hui le silence comme un privilège réservé à peu de personnes,

79% d’entre eux jugent que les pouvoirs publics ne prennent pas suffisamment en compte les nuisances sonores.


2 - Que leur coût de mise en place est dérisoire (1) qu'ils permettront de préserver et d'améliorer dans certains secteurs, la qualité de vie, d'apaiser certaines tensions et de retrouver les conditions nécessaires au bien vivre ensemble.

Le Président,
Pascal Janier


(1) Hormis la réalisation du revêtement acoustique qui peut être réalisé par tranches en priorisant les tronçons où la vitesse est la plus élevée.


 




lettre_ouverte
https://www.cilgodillot.fr/site/Moteur/Interface/Logo.png
Lettre aux candidats aux élections municipales d'Hyères
0
CIL Godillot
1
2
01/03/2020
31/03/2020
1
0