Le kiosque à musique
Le kiosque est situé dans un quartier chargé d'histoire...
Par CIL Godillot

Ce quartier, chargé d'histoire, a traversé le temps et accompagné le développement de Hyères au tout début du XVIIè siècle en subissant des transformations au gré des évènements, petits ou grands, de l'histoire de France.

1621

Lorsque les frères récollets décident en 1621 de s'installer à l'extérieur des remparts, à proximité de la tour sud-ouest, le long du canal du Béal, alors à ciel ouvert, ils ne se doutent pas qu'ils viennent de créer un nouveau quartier à l'ouest de Hyères.

1790

Place des Récollets

En 1790, lors de la Révolution, le bâtiment est confisqué puis vendu aux enchères à monsieur Serre qui remplace l'église par un Hôtel : l'hôtel d'Angleterre face à la place dite des Récollets ou Grand Place. Cet hôtel acquiert une bonne réputation puisqu'en 1832 il est conseillé par Jules Manier comme étant, avec l'hôtel de l'Europe, l'un des mieux tenus.

1793

Place des palmiers

Rares sont les Hyérois qui savent que, lors du siège de Toulon en 1793, Napoléon Bonaparte, alors simple capitaine d'artillerie, vécut sur la Place des Palmiers, au 20, Avenue des Iles d'Or.

1860

Jardin public et kiosqueLa municipalité demande à l'architecte Pierre Chapoulart d'organiser la place des Palmiers et son contrebas. Celui-ci va alors créer un jardin et deux escaliers parallèles montant à un kiosque à musique.

1871

Messageries Impériales

Le bâtiment, situé flanc Est de la Place des Palmiers, accueille les Messageries Nationales puis changent de nom lors de la prise de pouvoir de Napoléon III. Elles deviennent "Messageries Impériales", puis "Messageries Maritimes" dès la fin de l'Empire.

1904

Tramway

La modernité atteint Hyères avec l'arrivée du tramway assurant la liaison depuis Toulon. Celui-ci passe devant le kiosque à musique et emprunte l'Avenue des Iles d'Or.

1913

Peinture à l'huile

Le peintre Raoul Dufy (1877-1953), vint à Hyères et représenta la Place des Palmiers et son kiosque qui sera vendu chez Christie's en 2003. Valeur estimée 80 000 à 100 000 $.

1947

Le kiosque est détruit

Le kiosque à musique est détruit, pour une raison obscure, par la municipalité alors qu'en 1936 il avait été entièrement rénové.

2016

Le kiosque actuellement

Le kiosque fait son grand retour. La place Gabriel Péri connaît une véritable rénovation grâce à des travaux de voirie, d'éclairage, de ferronnerie et l’implantation de mobiliers urbains. L’aspect le plus spectaculaire de cet aménagement est l’implantation d’un kiosque à musique en remplacement de celui démonté en 1947.




le_kiosque_a_musique
https://www.cilgodillot.fr/site/donnees/mediasPages/miniatures/Architecture/MinLeKiosquecouleur.jpg
Découverte de la place Gabriel Péri et du kiosque à musique. Un quartier chargé d'histoire...
1
CIL Godillot
5
2
3DeuGnlmUL
25/10/2020
31/12/2050
1
0